Discussion #28_Saison2

Téo : « Je me rends compte que ce truc là, je peux en parler. »

Dans ce 18ème épisode, Téo va raconter avec candeur et sincérité ses jeux d’enfants et adolescents à caractère sexuel avec des garçons sans jamais associer ses actes comme la définition même de sa sexualité. 

En parallèle, il se met la pression pour les étapes de sa vie intime « socialement » entendues : son 1er baiser, sa 1ère fois (très romantique !) dont il garde un merveilleux souvenir, puis son 1er amour à 17 ans avec qui il va rester 4 ans.

Chagrins d’amour, histoires de coeur, romance … Toujours avec des filles.

Il passera 9 ans d’affilés en relation – parfois en concubinage – avec des femmes, mais pense aux hommes lorsqu’il se masturbe. 

Téo compartimente totalement – à cette époque – son désir pour l’acte et des pratiques sexuels avec des hommes et la subtilité du désir et des relations sentimentales avec les femmes.

A 27 ans, entre les générations X et Z, Téo raconte comment  l’ouverture d’esprit de sa nouvelle petite amie qui est une « 2000 »,  va l’aider à mieux se comprendre, à lever des barrières et à construire avec elle une relation libre et épanouissante. 

Leurs discussions vont également lui permettre de définir et mettre des mots sur qui il est, d’ouvrir les boites où il séparait ses différentes pratiques et envies en fonction du genre, et de verbaliser enfin ce qu’il aime et ce à quoi il aspire.

Notamment son souhait de vivre davantage de tendresse et de désir voire une relation sentimentale avec des partenaires masculins.  

Depuis 1 an, Téo assume sa bisexualité et ne ferme pas à la porte à une éventuelle pansexualité.

Un épisode inspirant avec le discours de ce jeune homme bien dans peau, dans sa vie et sa sexualité ! 

Bonne écoute ! 

Nota Bene : Cet épisode a été enregistré pendant la période de confinement (avril 2020)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières discussions