Discussion #26_Saison2

Erwan :  » J’ai dû aller chercher mes limites seul. »

Cet entretien avec Erwan est particulier, vous découvrirez toute son histoire en 2 épisodes.

Assurez-vous d’être dans de bonnes conditions pour écouter ces épisodes.

Erwan, 34 ans, a subit l’horreur et l’inconcevable : l’inceste par sa mère. 

Il va raconter avec beaucoup de courage et de sensibilité ce qu’il a vécu. En plus du drame qu’il a subit enfant, Erwan va raconter son parcours dans sa sexualité, les limites qu’il a dû aller chercher par lui même, les rencontres, la drogue, ses histoires d’amour ou pas, qui l’ont porté, dévasté, emporté …

Il va parler très librement de la recherche d’une vie sexuelle épanouie malgré son traumatisme, de sa curiosité sans limite, de ses expériences inédites et pratiques avec comme fil rouge d’être toujours en phase avec ses désirs et ses envies. 


C’est un témoignage bouleversant, touchant et fort, qui met en lumière un homme sensible et incroyablement courageux, qui est aujourd’hui en quête de sérénité.

Trigger warnings : inceste, abus, drogue, maltraitante, viol, non consentement, violence

EPISODE 1_2

EPISODE 2_2

EDIT : Dans les bonus de fin de saison, retrouvez Erwan qui donne de ses nouvelles !


4 Replies to “Discussion #26_Saison2”

  1. Sebastien

    Bonjour Anne Laure, bonjour erwan,

    Je suis sur la route des vacances.
    Cela va faire plusieurs mois maintenant que je suis ton podcast.
    Et la, je n’y tiens plus, il faut que je m’arrête de conduire pour vous écrire.

    Anne Laure, ton travail va bien au delà d’un fil de conversation.
    Tu démontrés de la plus belle manière combien ce qui unis les hommes entre eux est plus fort que ce qui nous divise.
    Ta bienveillance, ton écoute, ton intelligence d’esprit et de cœur permette à tous ces interviews de nous livrer le plus beau de leurs âmes.
    C’est de l’intelligence collective, qui mène droit à l’échange d’amour.
    Merci.

    Érwan,
    Je meurs tout simplement d’envie de te rencontrer.
    J’ai entendu tout au long de ces longues minutes, une des plus belle personne qu’il m’est été donné d’entendre. Drôle, brillant, sensible, sexy, avec un rire incroyable… et une finesse d’esprit.

    Beaucoup de ce que tu vis, dans ta relation aux femmes me parlent. Je pense vivre des choses similaires.

    Donc, ça serait avec plaisir de pouvoir échanger avec toi.

    Encore une fois, merci pour vos paroles, pour le moins enrichissantes.
    Anne Laure, peut être qu’un jour j’aurais le courage de venir témoigner moi aussi…

    • Anne-Laure

      Mais quel message … merci du fond du coeur Sébastien. J’ai transmis tes mots à Erwan évidemment. N’hésites pas quand tu le souhaiteras et sentiras à venir échanger au micro, ce sera j’en suis sure un très bon moment. Prends soin de toi sur la route des vacances !

    • Fred

      Bonjour Anne Laure, bonjour Erwann.
      Je viens d’écouter les deux témoignages d’Erwann.
      J’ai le cœur et l’âme qui saignent encore.
      Quelle vie ! Mais surtout quelle force de cet homme.
      Merci pour ce témoignage, je suis soufflé.
      Chaque parcours de vie est personnel que ce soit sexuel ou émotionnel, mais quel beau témoignage.
      Merci Anne Laure pour ce panel invraisemblable, mais qui enfin laisse la place au témoignage de vrais hommes sous toutes ces formes.
      Je me posais des questions sur le côté « normal » de mon parcours, mais au final je m’aperçois qu’il n’y a aucunes normalités.
      J’ai quatre saisons de retard que je rattrape le plus vite possible.
      Merci merci merci.
      Et merci France inter popoppop de m’avoir fait découvrir ce podcast.

  2. Caro Papillotte

    Merci merci Anne-Laure, je renchéris par rapport à cet immense et bénéfique travail que tu fais, et à ce que tu nous communiques grâce à ces entretiens, c’est tellement fondamental et enrichissant …
    Merveilleux Erwan, quel don de toi, quelle générosité, quel parcours ; j’ai écouté 2 fois l’échange, tellement c’était fort en émotion, la 2e fois j’ai pris des notes !
    Je crois avoir écouté presque toutes les rencontres, par forcément dans l’ordre, de la 1 à la 68 ; mais j’ai butiné avec gourmandise, et beaucoup appris
    Toute ma reconnaissance, ma sororité avec toi, la meneuse de jeu, et aussi avec tous ces hommes forts et fragiles, je me sens proche de vous, et cela me réchauffe …
    De tout coeur

Répondre à Caro Papillotte Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *